vendredi 31 mai 2013

Le véritable pâté de pommes de terre du Bourbonnais

Il y a bientôt 10 ans que j'ai emménagé dans le Bourbonnais. Je me suis très vite rendue compte que le plat qui fait la fierté du coin est le pâté de pommes de terre.
Oui, mais le pâté de pommes de terre, composé de pâte et garni de patates et de crème, on connais tous (ou presque).... On en retrouve dans le Berry, dans le Limousin, dans toute l'Auvergne, en Picardie et certainement ailleurs.
Alors, qu'est ce qu'il a de si extraordinaire que ça le pâté de pommes de terre du Bourbonnais?

J'ai beaucoup goûté. Il y a eu les très bons dont la réputation n'est plus à faire, et qui ont tendance à disparaitre du buffet en un battement de cils, et puis, il y a les autres...
J'ai questionné (beaucoup), lu (un peu) pour connaitre tous les secrets d'un vrai pâté de pommes de terre Bourbonnais.
J'ai finalement testé et encore testé...

Pour faire un pâté de pommes de terre Bourbonnais, un vrai de vrai, il est indispensable de suivre quelques règles pour qu'il soit juste parfaitement Bourbonnais et donc meilleur que tous les autres!

Commençons par la pâte. Il est complètement impensable d'envisager de l'acheter. Non, elle se fait maison, avec quelques ingrédients tous simples: de la faine, du beurre, de l'eau et du sel. Avec une bonne pâte on est déjà bien partis pour avoir le meilleur pâté de pommes de terre au monde!

Pour les pommes de terres,  il nous faudra choisir une variété bien rustique. Si elles ont un peu vieilli, qu'elles sont légèrement mollassonnes, elles n'en seront que meilleures. Il est aussi préférable d'éviter les robots coupe, qui sont effectivement rapides, mais qui font des tranches bien trop fines. Il n'est pas nécessaire qu'elles soient parfaitement régulières.

Enfin, la crème. Pas question de mettre de la crème bas de gamme achetée au supermarché du coin, qui n'a d'ailleurs, il faut bien l'avouer, pas beaucoup de goût. Non, il faut une crème de qualité, achetée de préférence au marché, chez le producteur de fromage local. C'est cette crème qui fait toute la différence. Après, on en garnit généreusement très généreusement, le pâté de pommes de terre. Et oui, on parle quand même d'un plat campagnard qui tient au corps, donc à éviter si on est au régime!

Avec toutes ces conseils, on est normalement prêt à faire le meilleur des pâté de pommes de terre...


Pâté de pommes de terre du Bourbonnais:

375 g de farine
150 g de beurre fondu
150 g d'eau tiède
1 cc de sel

1kq de pommes de terres
sel, poivre
1 pot de crème épaisse (fermière de préférence)

Dans un saladier avec couvercle, placer la farine, le beurre fondu refroidi, l'eau tiède et le sel.
Fermer le couvercle et secouer d'abord horizontalement, puis verticalement. Ouvrir le couvercle et la pâte est faite!

La déposer sur un plan de travail bien fariné et étaler les 3/4 à la taille d'un moule à tarte.

Garnir la moule en laissant déborder sur les cotés

Préchauffer le four à 180C°.

Laver, éplucher et couper les pommes de terres en rondelles. Saler et poivrer les tranches de pommes de terres puis les disposer sur la pâte.
Une fois toutes les pommes de terres arrangées, étaler le restant de pâte. La déposer sur les pommes de terres et faire un ourlet pour bien fermer.

Badigeonner de lait, faire un petit trou en guise de cheminée et enfourner pendant une heure à 1 heure 1/2.

Couper un chapeau avec la pointe d'un couteau et verser la crème.

Laisser reposer pour que les pommes de terres s'imprègnent bien de crème.

Je vous conseille de le manger tiède car c'est là que l'on apprécie le mieux toutes les saveurs.
Accompagner d'une bonne salade.


Pour finir: avec tous ces conseils, votre pâté de pommes de terre sera forcément excellent, digne de ce nom. Personnellement, j'essaye toujours d'arriver à la hauteur de celui qui est ma référence en matière de pâté de pomme de terre... Je m'en approche de plus en plus!
Ce sont toujours les recettes les plus faciles en apparence, qui sont aussi les plus délicates à réaliser... 

mercredi 29 mai 2013

Tarte aux fruits rouges sur gâteau aux amandes

Pour la fête des mères, un gâteau s'imposait. Ma fille était partante pour le faire, et moi, j'étais partante pour l'aider...

Déjà, la première étape était de se mettre d'accord sur le choix du gâteau.
Moi: "Bon alors, tu veux faire quoi? Un gâteau, une tarte ou une charlotte?"
Elle: "Un gâteau! Ou alors une charlotte..."
Moi: " Bon, ce sera gâteau alors?"
Elle: "Ouais, si tu le dis..."
Moi: " Fraises ou fruits rouge?"
Elle: " Je veux des framboises!"
Moi: " Crème ou pas crème?"
Elle: " Pas!"
Hé, il commence à se préciser notre gâteau...
Moi: " On fait une gelée alors? Tu crois que du sirop de fleurs de sureau, ça peut le faire?"
Elle: "Bin ouais!". Haussement d'épaules...
Moi: " Et la forme? Cœur, rond ou rectangle?"
Elle: "Cœur!!!"

Et maintenant, en cuisine...


Tarte aux fruits rouges sur gâteau aux amandes:

Gâteau aux amandes:

3 œufs
150 g de poudre d'amande
90 g de sucre
75 g de beurre

Préchauffer le four à 180°C.

Fouetter les œufs et le sucre jusqu'à ce que le mélange blanchisse.
Ajouter la poudre d'amande. Mélanger.
Ajouter le beurre bien mou jusqu'à ce que le mélange soit homogène.
Mettre la pâte dans un petit moule (en forme de cœur).

Enfourner pendant environ 25 minutes.

Laisser tiédir avant de démouler. Réserver.


Montage:

3 cs de sirop de fleurs de sureau
50 ml d'eau
1 cs de sucre
1/2 cc d'agar-agar

fraises, framboises, myrtilles...

Pour la gelée, mélanger le sirop, l'eau, le sucre et l'agar-agar dans une petite casserole.
Porter ce mélange à ébullition et laisser cuire pendant 1 bonne minute.

Laisser refroidir, sans pour autant laisser figer.

Déposer les fruits rouges joliment sur le gâteau.
A l'aide d'un pinceau, recouvrir les fruits de sirop tiède. la gelée prend instantanément.

Garder de préférence à température ambiante, car le gâteau perd de son moelleux au froid. Sinon, le sortir 1 heure avant de le manger.


Pour finir:  il aurait été bien de finir la déco par quelques fleurs de sureau. Malheureusement, elles sont encore loin de fleurir chez moi.

Vous vous demandez où trouver ce sirop? Je l'ai fait l'année dernière et je vous donnerai la recette dans les prochains jours.
Sans sirop de sureau, vous pourrez choisir un autre parfum, comme fraises, framboises... ou même orgeat.

Ce gâteau est vraiment très simple à réaliser, mais il en jette un max. Il est aussi très agréable à déguster. On l'a accompagné d'une bonne crème épaisse légèrement sucrée. Une crème fouettée serai aussi très sympa...

lundi 27 mai 2013

Pavlova aux fraises pour la Battle Food #8

C'est ma deuxième participation à la Battle Food...
Rien à gagner, juste le plaisir de réaliser une recette sur un thème et de découvrir les autres réalisations! Pour cette édition, tout se passe chez Madeleine et plumes d'Autruches et tout tourne autour de la fraise!

Je vous avez promis il y a quelques jours de nouvelles Pavlova... Oui, c'est vraiment un dessert fabuleux que l'on peut adapter de multiples façons et la fraise lui va tellement bien.
J'aime le craquant de la meringue, la douceur de la crème, le rouge des fraises, leur parfum...
Humm! C'est un délice de la première à la dernière cuillère!


Pavlova aux fraises:

Meringues:

3 blancs d'œufs
180 g de sucre semoule

Préparer un bain-marie.

Placer les blancs d'œufs et le sucre dans un cul de poule et le poser sur le bain marie.

Fouetter au batteur à main jusqu'à ce que les œufs soient à 55°C. Pas vraiment besoin de thermomètre, on juge au doigt et à la consistance. Le mélange est alors bien blanc et bien épais.

Enlever le cul de poule du bain-marie, et continuer à battre à vitesse maxi, jusqu'à ce que la meringue soit froide.

A la cuillère, ou à la poche à douille, faire 6 nids de meringue sur une silpat.

Enfourner à 90°C, chaleur statique pendant environ 2 heure et demi.

Les meringues peuvent être préparées à l'avance et conservées dans une boite en fer.


Montage:

20 cl de crème entière
1 cc de cremfix (facultatif)
400 g de fraises (de Cléry ici)
1 cs de sucre vanillé
1 filet de jus de citron vert

Monter la crème bien froide en chantilly. Ajouter éventuellement à la fin le cremfix et fouetter encore quelques secondes.

Mixer 150 g de fraises, le sucre et le jus de citron en coulis.

Déposer de la crème fouettée dans le creux des meringues, puis disposer joliment les fraises.
Terminer par un peu de coulis.

Servir tout de suite.

Pour finir: retrouvez les autres participations chez Marie ainsi que sur le tableau Pinterest.

dimanche 26 mai 2013

Gâteau comme un cookie géant

Nouvelle édition de la Ronde Inter Blog!
Cette fois je pioche ou plutôt, je repioche dans les bons petits plats de Valou. Lors d'une précédente édition, j'avais déjà choisi de faire de sa glace aux spéculoos sans sorbetière. Un délice!
C'est à Pralinettes de venir chez moi...
  
J'ai très vite porté mon choix sur le cookies géant de Guillemette, que je souhaite faire depuis très longtemps. C'était l'occasion!
Les cookies classiques, j'adore! Avec la version géante, pas de mauvaise surprise, on a bien un cookie, mais avec un petit quelque chose en plus que j'aurai du mal à définir... Peut-être le plaisir de partager, à moins que ce ne soit la générosité de l'épaisseur, ou peut-être le fait qu'il soit toujours aussi bon le lendemain, ou encore...
Peu importe la raison que l'on se donne, ce cookie géant et à faire et à refaire!


Gâteau comme un cookie géant:

180g de farine
1 cc de levure chimique
120g de sucre roux
120g de beurre
1 œuf
1cs d'extrait de vanille
150g de pistoles de chocolat (ou des pépites, mais je n'en avais pas!)

Préchauffer le four à 180°C.

Dans un saladier, fouetter le beurre mou et le sucre jusqu'à obtenir une texture crémeuse.
Ajouter l'œuf. Bien mélanger.
Ajouter la farine, la levure et l'extrait de vanille. Mélanger.
Ajouter les pistoles de chocolat. Mélanger.

Versez la pâte dans un petit cadre rectangulaire placé sur une silpat (ou alors un moule).

Enfourner pendant 20/25 minutes. Le gâteau doit être doré mais pas trop cuit à l'intérieur.

Laisser tiédir avant de démouler sur une grille.

Manger tiède ou froid, éventuellement avec une boule de glace à la vanille maison  et de la sauce au chocolat.

Pour finir: on a l'habitude de voir ce gâteau fait dans un moule rond. Dans ce cas là, choisir un moule d'environ 18/20 cm de diamètre. Mais, je dois dire que j'ai bien aimé couper des carrés et des barres. Je trouve ça vraiment très sympa!
Pour info, mon cadre fait environ 23/16 cm.

Cette fois, je n'ai apporté aucun changement à la recette (c'est la règle), mais je le referai volontiers avec toutes sortes de chocolats, avec des noisettes, des noix de pécan...
Il y a vraiment de quoi se faire plaisir avec ce gâteau!

vendredi 24 mai 2013

Nouilles soba, champignons shiitakés et asperges vertes

J'adore les nouilles soba! Elles sont très facile à utiliser, délicieuses et se prêtent à une multitude de saveurs... asiatiques (ou pas d'ailleurs). Que demander de plus?

Cette fois, je voulais les associer aux asperges vertes. Quelques shiitakes, des graines de sésame noir et s'est prêt.
A vos baguettes!
 
Nouilles soba, champignons shiitakés et asperges vertes:

1 paquet de nouilles soba
10 shiitakés séchés
1/2 botte d'asperges vertes
2 tiges de ciboule (à défaut, 1 oignon frais)
1 cm de gingembre frais
1cs d'huile de tournesol
1cs de sauce soja
1cs de mirin
graines de sésame noir
huile de sésame

Placer les shiitakés dans de l'eau bouillante pendant au moins 30 minutes.

Enlever l'extrémité dure des asperges et les petites feuilles. Les faire cuire pendant 7 minutes dans l'eau bouillante salée.
Les égoutter et les passer à l'eau froide.

Hacher le gingembre. Ciseler finement les ciboules.
Réserver les pointes d'asperges, puis couper le restant des tiges en tronçons.
Enlever les queues des champignons puis les couper en lamelles. Réserver l'eau de trempage.

Porter à ébullition une casserole d'eau salée. Compter 3 minutes de cuisson pour les nouilles.

Dans un wok, faire chauffer l'huile de tournesol.
Faire revenir les champignons. Ajouter la ciboule et le gingembre.
Laisser revenir 1 minute, puis ajouter les nouilles, la sauce soja, le mirin et environ 4 cuillères à soupe d'eau de trempage des champignons. Remuer et laisser cuire 1 minute.
Ajouter les asperges en fin de cuisson.
Ajouter un filet d'huile de sésame et quelques graines de sésame noir, puis servir.


Pour finir: c'était la première fois que je goûtais les shiitakés séchés. Ils sont très parfumés et délicieux. Il faut absolument que je les goûte frais!

Ce plat est parfait pour 4 personnes.

Je cherche (désespérément) des soba au matcha... Je pense qu'elles seraient parfaites aussi!

mercredi 22 mai 2013

Pavlova poire chocolat

J'ai trouvé mon petit plaisir des mauvais jours, le dessert idéal  pour illuminer un week-end pourri!  Meringue, crème fouettée, fruits...la Pavlova est parfaite dans ces moments.

Comment, certains d'entre vous ne connaissent pas ce merveilleux dessert qu'est la Pavlova?
Alors, pour situer, il a été créé en l'honneur de la  danseuse Russe Anna Pavlova après un de ses voyages en Australie et en Nouvelle-Zélande. Ces deux pays s'en disputent d'ailleurs la paternité! (Merci Wiki pour ces infos!).

En ce qui me concerne, c'est une énorme Pavlova  composée de meringues cacaotées, de crème, de poires, de sauce au chocolat chaude et d'amandes grillées que j'ai proposée à mes gourmands...
Est ce qu'il est vraiment nécessaire que je vous précise que c'était un délice?


Pavlova poire chocolat:

Meringues:

3 blancs d'œufs
180 g de sucre semoule
1 cs de cacao amer

Préparer un bain-marie.

Placer les blancs d'œufs et le sucre dans un cul de poule et le poser sur le bain marie.

Fouetter au batteur à main jusqu'à ce que les œufs soient à 55°C. Pas vraiment besoin de thermomètre, on juge au doigt et à la consistance. Le mélange est alors bien blanc et bien épais.

Enlever le cul de poule du bain-marie, et continuer à battre à vitesse maxi, jusqu'à ce que la meringue soit froide.

Ajouter le cacao et mélanger.

A la cuillère, étaler la meringue sur silpat de façon à avoir 3 grands ronds assez fins.

Enfourner à 90°C, chaleur statique pendant 1heure 30 à 2 heures.

 Montage:

20 cl de crème entière
1 petite boite de poires au sirop
50 g de chocolat
30 g d'amandes effilées
chocolat noir

Monter la crème bien froide en chantilly.
Faire fondre le chocolat au micro-onde avec un peu de sirop des poires, jusqu'à avoir une sauce onctueuse.
Egoutter les poires et les couper en lamelles.
Torréfier légèrement les amandes en les passant quelques minutes à la poêle.

Le montage doit se faire au dernier moment, pour que la meringue ne prenne pas l'humidité.

Sur un plat de service, placer une meringue.
Recouvrir d'un tiers de crème fouettée et de lamelles de poires. Faire couler dessus un peu de sauce au chocolat.
Recouvrir d'une deuxième meringue, puis de crème, de poires et de sauce.
Recouvrir de la dernière meringue. Recouvrir du restant de crème, des dernières lamelles de poires.
Encore un peu de chocolat, quelques amandes effilées et un peu de chocolat noir râpé... et voilà, c'est fini!
Il ne reste plus qu'à déguster...


Pour finir: j'ai bien tenté de faire une meringue traditionnelle, mais le résultat, encore une fois, n'était pas satisfaisant... La meringue suisse, elle, reste une valeur sure. Elle réussie à tous les coups et en plus se conserve très bien pendant plusieurs jours. De ce fait, je ne saurais trop vous recommander de les préparer à l'avance pour avoir un super dessert dés qu'une envie de sucre de fait sentir.

Je craignais que tout s'effondre au moment de servir. Avec un couteau bien coupant, tout s'est bien passé.

D'autres Pavlova sont annoncées dans les prochains jours...

lundi 20 mai 2013

Brioche roulée aux framboises et au citron

Décidemment, le printemps se fait bien attendre...
Quand on passe la journée à trainer à la maison, j'aime beaucoup préparer un bon goûter que l'on partage autour d'un chocolat chaud. Une brioche toute fraiche est vraiment parfaite dans ces moments là.
On avait beaucoup aimé la brioche roulée au potimarron et à la cannelle. Sur le même principe, et comme un appel lancé au soleil et à la douceur, j'ai voulu agrémenter ma brioche de framboises et de citron.
Vous en prendrez bien une petite part?


Brioche roulée aux framboises et au citron:

50 g de sucre glace
90 g de lait
2 œufs
2cc rases de levure de boulanger
350 g de farine T45
sel
60 g de beurre
1cs de limoncello

150 g de framboises
1 citron non traité
1 à 2cs de sucre semoule
100 g de sucre glace
1cs de lait

Mettre dans le bol du Thermomix le sucre glace, le lait, la levure et les œufs. Faire chauffer pendant environ 3 minutes à 37°C et vitesse 2.
Ajouter la farine, un peu de sel et le limoncello. Pétrir pendant 5 minutes.
Au bout d'une minute, ajouter le beurre froid en morceaux sans arrêter l'appareil.

Laisser lever pendant 1 heure dans le bol fermé. La pâte doit doubler de volume.

Fariner légèrement un plan de travail, puis déposer la pâte dessus.
1- Appuyer sur la pâte afin de chasser les bulles d'air, puis abaisser en un rectangle ni trop fin ni trop épais. Répartir dessus les framboises éventuellement coupées en deux, le zeste de citron finement râpé et le sucre semoule selon l'acidité des framboises.

2- Rouler la pâte en un boudin, sur la longueur puis découper 9 tronçons.

3- Les déposer dans un moule, et laisser lever pendant environ 1h00 à 1h30 (selon la température ambiante) en filmant.


Préchauffer le four à 180°C.

A l'aide d'un pinceau, badigeonner délicatement la brioche gonflée, de lait. Enfourner pendant 20/25 minutes.

Pendant ce temps, préparer le glaçage. Mélanger les 100 g de sucre glace, 1 cuillère à soupe de lait et 1 de jus de citron jusqu'à ce que le mélange soit bien lisse et coulant.

Démouler la brioche encore tiède sur une grille et verser le glaçage dessus.


 Pour finir: une brioche roulée aux myrtilles et au citron me tenterai bien aussi...

Un autre robot  qui pétrit que le Thermomix fera aussi l'affaire. Il suffit d'adapter la recette à votre façon de faire habituelle.

samedi 18 mai 2013

Tarte asperges et ricotta

Pendant longtemps, le simple mot "asperge" me faisait faire des cauchemars. Je garde en effet un très mauvais souvenir de celles que je mangeais enfant. Elles étaient alors blanches, grosses, archi cuites et pleines de fils. Pas très glamour tout ça... Heureusement, que la mayonnaise les accommodait bien!
De ce fait, j'ai mis très longtemps à en cuisiner moi-même. Et je suis malheureusement passée pendant très longtemps à coté de l'un de mes légumes préférés... l'asperge verte (oui, la blanche et moi, on n'est toujours pas amies).
En saison, j'en profite à fond et je la mange à toutes les sauces et... sans sauce aussi d'ailleurs.
Cette tarte est non seulement très bonne et simple à réaliser, mais aussi très belle. Ah oui, je ne vous avez pas encore dit que j'aime aussi l'asperge pour son coté esthétique...

Tarte asperges et ricotta:

150 g de farine
75 g de beurre
50 g d'eau (environ)
sel

1 botte d'asperges vertes
250 g de ricotta
2 œufs et 1 jaune
sel, poivre

Faire la pâte.
Dans un robot type Thermomix, tout mettre dans le bol et pétrir pendant environ 1 minute en ajoutant éventuellement et progressivement quelques gouttes d'eau jusqu'à ce qu'une boule se forme.
A la main, mélanger d'abord le beurre et la farine avec le doigts, puis ajouter l'eau au centre et mélanger petit à petit jusqu'à obtenir une boule. Ajouter éventuellement et progressivement quelques gouttes d'eau pour former une boule.

Préchauffer le four à 180°C.

Placer la pâte sur le plan de travail fariné et l'étaler aux dimensions du moule.

Foncer le moule, le couvrir de papier sulfurisé, et de graines et enfourner pendant 15 minutes.

Pendant ce temps, préparer les asperges.

Porter à ébullition une casserole d'eau salée.

Couper les extrémités dures des asperges. Pour ça, casser une première tige avec les mains, puis couper toutes les autres au couteau à la même hauteur. Enlever les petites "feuilles" qui se trouve sur la tige avec un couteau.
Plonger les asperges dans l'eau à ébullition et les laisser cuire pendant 4 minutes. Elles sont alors encore fermes.

Les égoutter et les passer sous l'eau froide.
Couper les pointes des asperges aux dimensions du moule, puis émincer le reste des tiges.

Mélanger la ricotta, les œufs et le jaune. Saler et poivrer.
Ajouter les morceaux de tiges d'asperges. Mélanger.

Garnir la pâte précuite du mélange à la ricotta.
Placer joliment les pointes d'asperges dessus.

Enfourner pendant environ 20/25 minutes.

Manger cette tarte chaude ou tiède.

Pour finir: pour gagner un peu de temps, vous pouvez utiliser une pâte brisée du commerce, mais c'est quand même nettement moins bon...

Pour que les asperges soient bien brillantes, les passer légèrement à l'huile d'olive à l'aide d'un pinceau à la sortie du four.

Accompagner d'une tranche de jambon sec ou de speck (jambon fumé italien).

jeudi 16 mai 2013

Rhubarb curd

Le lemon curd, on adore ça! Il sublime un quatre quart, une brioche, des crêpes, des yaourts... On y goûte une fois, et on devient accro!
Bien sur, je n'ai pas résisté à la tentation de faire des curds de fruits de la passion, de groseilles... tous ne m'ont pas convaincue! Cette fois, la rhubarbe de mon jardin m'a donnée envie d'essayer. Son acidité, son goût...tout me semblait idéal pour un curd savoureux.
Effectivement, c'est super bon! Il n'a franchement rien à envier au curd de citron. Son goût est délicat, raffiné.
Vous allez adorer!


Rhubarb curd:

300 à 350 g de rhubarbe épluchée
125 g de sucre
4 œufs
100 g de beurre
1 cc bombée de Maïzena

Mixer très finement la rhubarbe. Au Thermomix, ça vous prendra 20 secondes à vitesse maximale.
Verser la purée dans un tamis et laisser l'eau s'égoutter. Appuyer fortement à l'aide d'une cuillère pour bien extraire tous le jus.

Maintenant, deux façons de faire. A vous de choisir!

Version Thermomix:

Verser 175 g de jus de rhubarbe dans le bol. 

Ajouter, les œufs, le beurre en morceaux et la Maïzena et faire cuire pendant 9 minutes à 80°C et vitesse 4.

Version casserole:

Mettre les œufs, le sucre et la Maïzena dans un cul de poule. Bien mélanger.
Ajouter 175 g de jus de rhubarbe, puis le beurre mou. Mélanger.

Placer le récipient sur un bain-marie et mélanger jusqu'à épaississement.

Placer le rhubarb curd dans un bocal, et réserver au frais pendant une semaine.


Pour finir: les utilisations sont les même que pour le lemon curd.
De mon coté, je l'utilise avec du fromage blanc et quelques fraises. Tout simple, et délicieux!

Bien sur, on ne jette pas le jus et les restes de rhubarbe. Tout dans une casserole avec un peu de sucre, et on fait une compote...

mercredi 15 mai 2013

Fromages blancs

Pendant longtemps, j'ai fait des yaourts dans une vieille yaourtière orange sans me poser plus de questions que ça. Ils n'étaient pas toujours très fermes, mais bon, je pensais qu'une yaourtière ne devait pas nécessiter beaucoup de technologie de pointe, et je ne voyais pas l'utilité d'investir dans une neuve.
Le jour où ma bonne vieille yaourtière m'a définitivement lâchée, j'ai pourtant bien du me résoudre à cet achat. J'ai finalement opté pour une yaourtière qui fait aussi les fromages blancs... et j'en suis enchantée. Mes yaourts sont d'une part bien meilleurs que ceux que je faisais avant (mais ça, j'en reparlerais peut-être une prochaine fois) et surtout, je peux aussi me régaler de fromages blancs selon mes envies...
Et, en ce moment, avec l'arrivée des fruits rouges, je suis très, très fromage blanc!


Fromages blancs:

100 g de fromage blanc
1 litre de lait entier
4 gouttes de présure

Verser le fromage blanc et la présure dans un récipient. Délayer progressivement avec le lait.

Remplir 8 pots de la préparation.
Placer les pots dans l'appareil (Multidélice de Seb chez moi) et programmer en mode fromage blanc pour 16 heures.

Au bout de ce temps, soulever le ramequin perforé pour laisser égoutter le petit lait. Le vider au fur et à mesure pendant environ 15 minutes.

Fermer et placer au frais.


Pour finir: ces fromages blancs sont parfaits avec des fruits rouges, mais aussi avec d'autres fruits, ou des coulis, ou même des confitures...
On peut aussi les cuisiner!

Le choix du fromage blanc de départ est vraiment important. Il doit être entier et de bonne qualité. Si vous n'obtenez pas un bon résultat, n'hésitez pas à tenter une autre marque.
La présure se trouve en pharmacie et se conserve au frais.
 
La Multidélice permet de faire 12 pots. Par convenance personnelle, je n'en utilise la plupart du temps que 8. Pour 12 pots, il faudra donc compter 1litre et demi de lait...

Je tiens à préciser que je n'ai aucun partenariat concernant ce produit!

lundi 13 mai 2013

Tirami'choux: choux au café, crème façon tiramisu

Il y a quelques temps, je vous donnais ma recette d'éclairs, crème à la vanille et fraises et vous disais aimer particulièrement cette recette de pâte à choux. Chez moi, elle marche à tous les coups!
C'est vrai que par facilité je la fais toujours au Thermomix. Pour ceux qui n'ont pas cet appareil, je donnais aussi une version à la casserole. Après un commentaire négatif, et une copine qui me disais avoir raté ses éclairs, j'en suis venue à me poser quelques questions...
J'ai donc sorti ma casserole, mon batteur (non, pas question de faire à la force du poignet!) et j'ai testé...
Résultat, de beaux choux super gonflés, parfaits comme d'habitude!
Et si ça marche chez moi, ça doit aussi marcher chez vous...

Pour ce qui est de la crème qui garni les choux, je me suis laissée tenter par le pot de mascarpone qui était normalement destiné à un tiramisu... Pour l'occasion, mes choux ont pris un délicieux parfum café tout à fait de circonstance et qui fait finalement toute leur originalité!



Tirami'choux:

100 ml d'eau
50 g de beurre
2 cc rases de café soluble
1 cs de sucre vanillé
80 g de farine
2 œufs
sel

250 g de mascarpone
2 jaunes et 1 blanc d'œuf
50 g de sucre
2 g de gélatine (1 feuille)
1 cs d'amaretto
cacao amer

Préchauffer le four à 180°C, chaleur tournante.

Dans une casserole, mettre l'eau, le beurre, le café, le sucre et le sel. Porter à ébullition.

Enlever la casserole de la flamme. Ajouter en une fois la farine et mélanger.
Remettre à feu doux et remuer pour assécher la pâte pendant 1 petite minute.

Enlever du feu.
Passer au batteur, vitesse moyenne. Sans l'arrêter, ajouter un premier œuf. Fouetter jusqu'à ce que la pâte soit homogène.
Ajouter le deuxième œuf, toujours sur les fouets en marche. Fouetter encore quelques secondes.

Verser la pâte dans une poche munie d'une grosse douille.
Dresser 8 choux. Arrondir le dessus à l'aide du doigt humide.

Enfourner pendant environ 40 minutes.

Pendant ce temps, préparer la mousse.

Réhydrater la feuille de gélatine dans une grande quantité d'eau froide pendant environ 15 minutes.

Fouetter les jaunes et le sucre jusqu'à ce que le mélange soit blanc.

Mettre l'amaretto et la gélatine essorée pendant 10/15 secondes au micro-onde. Mélanger, puis l'ajouter au mélange œuf/sucre. Bien mélanger.
Ajouter le mascarpone et fouetter pendant 1 petite minute.

Battre le blanc d'œuf en neige ferme puis, l'incorporer délicatement à la crème.

Placer la crème dans une poche à douille.

Une fois les choux froids, couper les chapeaux et garnir de crème.
Saupoudrer les chapeaux de cacao amer, puis les replacer sur la crème.

Réserver au frais et servir de préférence rapidement.


Pour finir: d'autres recettes à base de cette même pâte à choux en version Thermomix, ici ou encore ...

samedi 11 mai 2013

Cobbler rhubarbe, fraise

La rhubarbe est enfin là! Et, chose tout à fait exceptionnelle, j'ai même réussi à en faire pousser dans mon jardin! Je me régale par avance des nombreux desserts que je vais faire.
Quand je pense que la première fois que j'ai goûté, j'ai moyennement apprécié son coté acide... Et maintenant, c'est ce même coté qui me fait complètement craquer.
Ce que j'aime certainement le plus préparer avec la rhubarbe, c'est le crumble. J'aime les fruits légèrement acidulés et adoucis par le crumble. J'aime sa facilité de préparation. Je l'aime tout juste sorti du four... Je crois que pourrais en manger tous les jours!
Pour changer un peu, j'ai voulu essayer le cobbler. Pas vraiment diffèrent, ni tout à fait pareil... mais, tout aussi excellent. Je serais finalement bien incapable de me prononcer pour l'un plutôt que l'autre!


Cobbler rhubarbe, fraise

600 g de rhubarbe épluchée et coupée en tronçons
60 g de sucre
200 g de fraises
2 cs de Maïzena

100 g de beurre
100 g de sucre roux
1 œuf
100 ml de lait
120 g de farine
2 pincées de levure chimique
1 pincée de sel

Mettre les morceaux de rhubarbe et le sucre dans un saladier. Laisser mariner pendant au moins 1 heure.

Au bout de ce temps, préchauffer le four à 180°C.

Ajouter la Maïzena et mélanger.
Ajouter les fraises en morceaux.

Mettre le tout dans un plat. Le choisir de préférence assez haut pour éviter les débordements pendant la cuisson.

Enfourner pendant 20 minutes.

Préparer la pâte.

Battre le beurre mou et le sucre. Ajouter l'œuf et mélanger.
Ajouter la farine, la levure et le sel. Mélanger.
Ajouter le lait. Mélanger.

Répartir grossièrement cette pâte sur les fruits cuits.

Enfourner pendant encore 30 minutes.


Pour finir: servir chaud ou tiède avec une quenelle de bonne crème épaisse ou de mascarpone...

jeudi 9 mai 2013

Hamburger boeuf et coriandre, bolo do caco, salsa épicée, chorizo et cheddar

Les bolo do caco, petits pains à la patate douce originaires de l'île de Madère sont parfaits pour réaliser des hamburgers originaux.
Et celui-ci est sans nul doute un des meilleurs que j'ai mangé. Il faut dire que j'adore vraiment la coriandre et, je ne dis pas non à un peu de piquant.
C'est une recette que je ne manquerai pas de refaire...


Salsa épicée:

3 tomates bien mûres
1/2 piment antillais (ça réchauffe bien!)
coriandre
sel, poivre
huile d'olive

Eplucher les tomates à l'aide d'un économe à peaux fines, enlever les graines et les couper en petits cubes.

Couper finement le piment et l'ajouter aux tomates.
Ajouter quelques feuilles de coriandre, saler et poivrer.
Mélanger.

Réserver au frais pendant 1 heure.

Vider l'eau des tomates, et ajouter un filet d'huile d'olive. C'est prêt!


Hamburger bœuf et coriandre:

400 g de viande de bœuf hachée
1/2 bouquet de coriandre
piment antillais (facultatif)
sel, poivre
huile d'olive

4 bolo do caco
salsa épicée
4 tranches de cheddar
4 tranches de chorizo doux

Ciseler très finement la coriandre. Hacher le piment si vous choisissez d'en mettre.
Ajouter ces ingrédients à la viande hachée. Saler et poivrer.
Ajouter un filet d'huile d'olive, puis mélanger.

Former 4 steaks. Le mieux est d'utiliser un cercle et de tasser la viande dans celui-ci.

Faire cuire dans un peu d'huile d'olive.

Couper les petits pains en deux et les toaster légèrement.

Tartiner de salsa, puis déposer un steak, 1 tranche de fromage et une tranche de chorizo.
Manger tout de suite.


Pour finir: les bolo do caco peuvent éventuellement être remplacés par un pain à hamburger plus classique...mais ce serai quand même un peu dommage.

Pour la viande, je vous encourage vraiment à la faire hacher par votre boucher. Elle sera bien meilleure que celle en barquette des supermarchés!

La salsa accompagnera aussi très bien toutes vos grillades de l'été. Ce n'est pas grand chose à faire et tellement mieux qu'une sauce toute prête! Selon vos goûts, vous mettrez plus ou moins de piments...

mardi 7 mai 2013

De délicieux petits pains à la patate douce: les bolo do caco

Non, je n'ai pas eu la chance de visiter Madère! Mais ça viendra...
C'est chez Macaronnette que j'ai découvert ces petits pains à la patate douce, spécialité de l'île.

En plus d'être très simples à réaliser, ils sont aussi vraiment délicieux! Et, j'adore leur jolie couleur orangée.

C'est une recette que j'ai déjà réalisée plusieurs fois. Comme là-bas, j' ai garnis mes petits pains de chorizo, de persil et d'ail.
Ils sont aussi parfaits pour des hamburgers originaux et riches en saveur...


Bolo do caco:

200 g de patate douce cuite
500 g de farine T55
200 ml d'eau
2 cc de levure de boulanger déshydratée
sel

Faire cuire les patates douces à la vapeur ou au micro-onde, puis les écraser grossièrement. Laisser refroidir.

Dans le Thermomix ( mais tout autre appareil qui pétri et que vous avez l'habitude d'utiliser fera l'affaire), mettre l'eau et la levure. Faire chauffer à 37°C.

Ajouter la patate douce et mixer quelques secondes.

Ajouter la farine et le sel puis pétrir pendant 5 minutes.

Laisser lever dans le bol fermé pendant environ 1 heure.

Déposer la pâte levée sur le plan de travail fariné. Appuyer dessus pour la dégazer.
Couper le pâton en 6 et faire 6 boules.

Filmer et laisser lever pendant 30 minutes.

Faire chauffer une grande poêle. Déposer 3 boules et les laisser cuire à feu doux en appuyant dessus à l'aide d'une spatule.
Vous pouvez laisser cuire les boules complètement à la poêle en prenant garde qu'elles ne brûlent pas et qu'elles soient néanmoins bien cuitent à cœur.
Je préfère finir la cuisson en passant les boules précuites à la poêle pendant 5/7 minutes au four préchauffé à 180°C.


Bolo do caco au chorizo:

18 tranches fines de chorizo
2 gousses d'ail
1/2 bouquet de persil

Hacher finement l'ail et le persil.

Une fois la pâte levée, la déposer sur le plan de travail fariné. Appuyer dessus pour la dégazer.
Couper le pâton en 6.
A l'aide d'un rouleau, étaler un premier morceau. Sur un coté déposer 3 tranches de chorizo et un peu d'ail et de persil.
Refermer la pâte autour de la garniture et bien souder les extrémités.

Filmer et laisser lever pendant 30 minutes.

Préchauffer le four à 180°C.

Faire chauffer une grande poêle et y déposer 3 sandwichs. Laisser cuire à feu doux en appuyant dessus à l'aide d'une spatule.

Enfourner les sandwichs bien dorés pendant environ 7 minutes pour qu'ils soient bien cuits à cœur..

Manger chauds ou tièdes avec une salade.


Pour finir: Ces petits pains sont à utiliser aux gré des envies. J'ai beaucoup aimé manger les petits derniers au petit déjeuner, toastés et tartinés de beurre et de confiture.

Et dans le prochain billet, la recette d'un hamburger à tomber, qui ne manquera pas de vous faire voyager...

Avec cette recette, je participe au concours organisé par Nanou sur le thème "les pains du monde".

 
 

dimanche 5 mai 2013

Le gâteau encore plus magique aux myrtilles et au citron

Après le gâteau magique au chocolat et celui à la vanille, je me suis dit que quelques fruits rouges trouveraient facilement leur place dans la préparation. J'ai donc ajouté quelques myrtilles, sans attendre de résultat particulier...
Je dois dire que ma surprise a été totale quand j'ai coupé une part!
J'avais imaginé que mes myrtilles seraient restées au fond, mais non, elles viennent former comme une quatrième couche juste sous le gâteau...
C'est absolument génial! D'ailleurs, j'en suis encore à m'interroger sur le pourquoi et le comment.
Ce gâteau est encore plus savoureux que les précédents, alors, si vous n'avez pas encore cédé à la tentation...


 Gâteau magique aux myrtilles et au citron:

4 œufs (à température ambiante)
150 g de sucre
1 cs d'eau
125 g de beurre
115 g de farine
1 pincée de sel
500 ml de lait entier
1 citron bio ou non traité
125 g de myrtilles fraîches

Faire fondre le beurre au micro-onde et le laisser tiédir.
Faire tiédir le lait.

Préchauffer le four à 150°C.

Séparer les jaunes et les blancs.

Battre les jaunes d'œufs, le sucre et l'eau pendant quelques minutes.
Ajouter le beurre fondu tiédi et continuer à battre.
Tamiser sur le mélange la farine et le sel. Mélanger rapidement, toujours au batteur.
Ajouter le lait tiède progressivement et battre pour tout bien mélanger.
Râper le zeste du citron sur le mélange.

Laver et sécher les fouets.

Monter les blancs et un filet de jus de citron en neige ferme.

Incorporer délicatement et en plusieurs fois les blancs à la pâte à l'aide d'une spatule.

Disposer les myrtilles dans un moule (pour moi, moule à génoise Demarle). Verser la préparation dessus.

Enfourner pendant environ 50 minutes. Vérifier la cuisson. Il doit être ferme au touché. S'il vous semble encore trop liquide, ajouter quelques minutes.


Pour finir: si vous vous interrogez sur la façon de faire ce gâteau magique, je vous invite à consulter les nombreux commentaires des versions chocolat et vanille... Vous trouverez certainement la réponse.

vendredi 3 mai 2013

Gâteau arc en ciel ou rainbow cake

L'idée de ce gâteau est arrivée dans la conversation la semaine dernière (on se demande bien quel était le sujet de la conversation!). Ma fille a aussitôt été emballée et m'a proposé son aide pour le réaliser car selon elle "il était indispensable que ce gâteau soit sur mon blog".
Alors, même si on n'avait aucun anniversaire à fêter, j'ai dit oui, car j'adore cuisiner avec mes enfants, et les occasions restent trop rares à mon goût. On a profité d'un après-midi pluvieux pour se mettre au travail...

Je vous laisse découvrir le superbe résultat...


Gâteau arc en ciel:

Gâteaux colorés:
(d'après A manger et à voir)

350 g de farine
200 g de sucre
175 g de beurre
275 g de lait
4 œufs
1 cc de levure chimique
1 cs d'extrait de vanille
colorant en poudre violet, bleu, vert, jaune, orange, rouge

Préchauffer le four à 180°C.

Fouetter les œufs et le sucre jusqu'à obtenir un mélange homogène.
Ajouter le beurre mou et fouetter.
Ajouter la farine et la levure. Mélanger.
Incorporer le lait progressivement tout en mélangeant.

Peser la pâte. Moi, j'avais très exactement 1150 g.
Répartir cette préparation dans 6 bols, soit 190 g dans chaque.

Ajouter une pointe de colorant dans chaque.

Déposer un cercle de 18 cm (ou utilisez un moule) sur une silpat.

Etaler la première couleur au fond puis enfourner pendant environ 9 minutes.

Laisser tiédir avant de démouler sur une grille.
Laver le cercle et recommencer les opérations pour toutes les couleurs.


Glaçage:

300 g de mascarpone
450 g de crème entière
100 g de sucre
1 cs d'extrait de vanille
1/2 cc de Kremfix (facultatif)

Fouetter la crème très froide à l'aide d'un batteur.
Quand elle commence à bien prendre, ajouter le mascarpone, le sucre et le Kremfix.
Continuer à fouetter jusqu'à ce qu'elle soit bien ferme (sans faire du beurre quand même!).

Parfumer avec l'extrait de vanille. Mélanger.

Réserver au frais jusqu'à l'utilisation.


Montage:

Quand les gâteaux sont bien froids, placer le violet sur le plat de service. Le recouvrir de glaçage, puis déposer le gâteau bleu. Tasser légèrement pour bien répartir le glaçage.

Continuer avec le gâteau vert, puis le jaune, l'orange et enfin le rouge.

Etaler une première couche de glaçage tout autour du gâteau afin de combler les vides.
Recouvrir du restant de glaçage.

Décorer éventuellement de vermicelles colorés.

Réserver au frais.


Pour finir: Ce gâteau est vraiment très simple à réaliser, mais quand même un peu long quand on a qu'un cercle. C'était mon cas! Je vous recommande d'en avoir deux ou alors de prendre votre temps, car 6 cuissons de 9 minutes plus les temps d'attente indispensables pour ne pas se bruler... Je vous laisse faire le calcul!

J'utilise un cercle réglable acheter 4 euros 50 dans une fouillerie. C'est vraiment très pratique pour réaliser ce type de gâteau, mais aussi l'intérieur des entremets. Je vais d'ailleurs investir dans un deuxième très vite, tant qu'il y en a!

Avec ces quantités, vous ferez plaisir à au moins 12 gourmands.

Pour les colorants (et oui, il sera difficile de faire sans!) je prends la marque Les Artistes, que l'on trouve assez facilement dans les magasins spécialisés. Une pointe de couteau est suffisante pour obtenir les même couleurs que moi. Ils sont aussi très bien pour faire des macarons.

Ce gâteau est vraiment très joli à la découpe. Succès assuré!

Pour l'occasion, je me suis amusée à faire un tableau "Rainbow" sur Pinterest...

mercredi 1 mai 2013

Gaufres à la banane et pépites de chocolat

Me voilà de retour de week-end! Brrr! J'ai eu la désagréable surprise de me retrouver dans 10 cm de neige par -1°C au meilleur de la journée et tout ça, en petites chaussures printanières... Et je ne parle pas de la tenue, qui été juste adaptée à un temps "pourri" de presque mai, pas à un temps de noël!

J'ai longtemps hésiter sur la recette que j'allais publier aujourd'hui. Finalement cette recette de gaufres aux bananes et chocolat s'est imposée. Si vous avez prévu un petit tour en forêt à la recherche de quelques brins de muguet, elles seront parfaites pour le goûter, histoire de se réchauffer un peu.
Quand aux recettes de saison, elles attendront encore quelques jours...


Gaufres à la banane et pépites de chocolat:

250 g de farine
1/2 sachet de levure chimique
375 g de lait
60 g de beurre
20 g de sucre
1 cs d'extrait de vanille
1 pincée de sel
2 œufs
2 petites bananes bien mûres
75 g de chocolat (70% de cacao)

Faire fondre le beurre et le laisser tiédir.

Verser la farine et la levure dans un saladier (ou un robot. C'est encore plus rapide, car je mets tout dans le bol et je mélange).
Ajouter les œufs, le sucre et le sel au centre de la farine. Mélanger.
Ajouter le lait. Mélanger.
Ajouter le beurre fondu et l'extrait de vanille. Mélanger jusqu'à avoir une pâte bien homogène.

Ecraser les bananes à la fourchettes, puis les ajouter à la pâte.
Couper le chocolat en morceaux et les ajouter aussi. Mélanger.

Laisser reposer pendant 30 minutes.

Faire les gaufres selon votre appareil, et les déguster bien chaudes.


Pour finir: on a adoré ces gaufres qui sont bien parfumées. Les servir juste saupoudrées de sucre glace.