dimanche 2 juin 2013

Sirop de fleurs de sureau

J'écris ce billet au retour d'une très agréable journée ensoleillée (rien que ça, c'est déjà extraordinaire!) passée en compagnie de Linda que vous connaissez certainement au travers de son blog Cuisine Campagne et de ses livres. Pour avoir déjà eu l'occasion de la rencontrer, je savais que la découverte de la cuisine sauvage en sa compagnie allait être bien agréable, fort instructive, et gourmande à souhait.
La journée s'est déroulée tranquillement, d'abord par la découverte de plantes aux doux noms telle la pimprenelle ou l'oxalide petite oseille, puis la cueillette de gracieuses asperges des bois et la dégustation tellement agréable d'une omelette bien riche en saveur (et bien d'autres choses encore...). Enfin, nous avons cuisiné et dégusté. La journée s'est achevée autour de délicieux beignets de fleurs de sureau...

Et là, devant mon ordi, j'ai envie de prolonger la journée avec la recette du sirop de sureau dont je vous avez parlé il y a quelques jours.
Profitez de la belle journée qui s'annonce pour faire une ballade et trouver du sureau noir, qui est un arbre et qu'il ne faut pas confondre avec le sureau hièble qui est une plante herbacées que l'on trouve en bordure de fossés. Au dessus de 2 mètres, vous êtes surs d'avoir un arbre!
Une fois l'arbre repéré, vous pourrez  passer à la cueillette des fleurs de sureau. Préférez celles qui sont bien ouvertes et bien blanches. Elles n'en seront que plus parfumées.
De retour à la maison, il faudra les secouer d'un coup sec afin de faire tomber les quelques bestioles qui s'y cacheraient, puis enlever les petites fleurs en enlevant le maximum de tiges qui ne sont pas fameuses. 
Il ne reste plus qu'à préparer le sirop!


Sirop de fleurs de sureau:
(recette prise Dans la Cuisine des Frangines)

14 ombrelles de sureau de taille moyenne
2 litres d'eau
2 jus de citron
2 kg de sucre
40 g d'acide citrique

Une fois les fleurs préparées, les mettre dans un grand récipient en verre.

Faire bouillir l'eau et la verser sur les fleurs.
Ajouter le jus des citrons et couvrir.

Laisser macérer pendant environ 3 jours, à température ambiante.
Remuer de temps en temps.

Filtrer le mélange eau et fleurs et verser dans une casserole.
Ajouter le sucre et porter à ébullition en remuant.

Quand le liquide arrive à ébullition, enlever du feu et ajouter l'acide citrique.
Bien mélanger.

Verser ce sirop dans des bouteilles ou à défaut des pots au préalablement ébouillantés.
Fermer immédiatement et laisser refroidir.

Conserver ce sirop à l'abris de la chaleur et de la lumière. Celui de l'année dernière est toujours excellent.
Une fois la bouteille ouverte, la conserver au frigo.


Pour finir: Simplement dilué avec de l'eau plate ou pétillante, ce sirop est très agréable.
J'aime aussi beaucoup le marier aux fruits rouges comme ici.

Concernant l'acide citrique, il favorise la conservation. Vous le trouverez en pharmacie. Je vous conseille la grande pharmacie qui fait encore des préparations, car beaucoup n'en ont pas.

9 commentaires:

  1. Ici en Allemagne, nous avons un très bon cocktail à base de sirop de fleur de sureau.
    Je le mettrai prochainement sur mon blog.
    bon dimanche

    RépondreSupprimer
  2. je ne connait pas du tout mais tu me donne envie d'y gouter!!! bisous

    RépondreSupprimer
  3. Je n'ai jamais osé partir à la cueillette, j'ai tellement peur de me tromper mais j'ai également tellement envie de manger, goûter du sureau!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis moi aussi très craintive, mais avec le sureau, peu de risque de se tromper ;)

      Supprimer
  4. oui, quelle belle journée nous avons passé !!
    J'adore le sirop de sureau, c'est un classique chez moi, les enfants adorent et pour les plus grands, je le sers souvent en kir.

    RépondreSupprimer
  5. Superbe!! Merci pour le partage!!
    Bisous

    RépondreSupprimer
  6. Je prépare aussi mon sirop de sureau avec les mêmes ingrédients, et je confirme que c'est vraiment excellent. Quand je fabrique du sirop de rhubarbe, je mélange les deux, les enfants adorent également.
    Jenny

    RépondreSupprimer
  7. Je ne viens de voir ce message qu'aujourd'hui, en lien avec tes meringues au sucre de fleurs de sureau... Pourtant, je suis abonnée à la news et je viens souvent en visite sur ton blog !!!
    Je vois donc qu'on a les mêmes goûts et que ce petit sirop nous a toutes les 2 séduites, mais il ya de quoi, non ?
    Toujours un plaisir de te lire Carine

    RépondreSupprimer
  8. Merci beaucoup pour cette recette bien équilibrée. Je l'ai réalisée avec deux fois plus de jus de citron mais sans acide citrique : la fermentation des sirops ne me dérange pas, au contraire, j'aime bien les voir évoluer avec le temps, gagner progressivement en éthanol & pétillance ;)

    RépondreSupprimer