lundi 9 avril 2018

Brandade de cabillaud

Brandade de cabillaud

J'adore la brandade, mais je n'aime pas forcément cuisiner la morue. Il faut penser à la mettre à dessaler, penser à changer l'eau... C'est toujours un peu pénible. Et, quand on revient des courses à 17 heures et que l'on veut manger une brandade au repas du soir, il faut bien envisager les choses autrement.
La morue c'est du cabillaud que l'on a salé pour pouvoir le conserver. Il est aussi possible d'utiliser du poisson frais. Du coup, il n'est plus nécessaire d'anticiper le dîner 24 heures avant. Il suffit juste de laisser les morceaux de cabillaud pendant 1 heure dans un peu de gros sel. J'ai été ravie du résultat, et il est certain que je vais procéder ainsi plus souvent, même pour des accras.

Comme souvent, je ne suis pas vraiment de recettes. J'ai une idée assez globale du résultat que je souhaite obtenir, et je fais plus ou moins au feeling. Des pommes de terres en purée, du cabillaud poché dans du lait, du laurier, de l'huile d'olive et de l'ail... Et c'est tout. Ma recette est peut-être très éloignée de ce que doit être une "vraie" brandade. Ou peut-être pas... Peu m'importe, je me suis régalée et c'était le seul but recherché.


Brandade de cabillaud:


800 g de darnes de cabillaud
30 g de gros sel
1 kg de pommes de terre
50 ml d'huile d'olive
2 gousses d'ail
1 feuille de laurier
lait
sel, poivre

Mettre un peu de gros sel au fond d'un plat, puis placer les darnes de cabillaud et le restant de sel.
Filmer et laisser au frais pendant 1 heure.

Dans une petite casserole, mettre l'huile et l'ail râpé.
Chauffer légèrement et laisser reposer.

Faire chauffer une casserole d'eau salée.
Éplucher les pommes de terre et les couper en gros cubes.
Les faire cuire pendant environ 15 minutes. elles doivent être tendres quand on les pique.

Pendant la cuisson des pommes de terre, rincer les darnes à l'eau froide, les sécher et les placer dans une casserole avec le laurier.
Recouvrir de lait et les faire cuire à feu doux pendant une dizaine de minutes.

Préchauffer le four à 180°C.

Égoutter les pommes de terre et les écraser au presse-purée.
Ajouter un peu de lait de cuisson du cabillaud pour les détendre légèrement.

Émietter le cabillaud tout en enlevant la peau et les arêtes.
Ajouter le poisson aux pommes de terre en mélangeant vivement.

Ajouter l'huile aillée. On peut la filtrer pour que le goût soit plus doux.

Assaisonner puis mettre dans un plat.
Faire dorer pendant environ 30 minutes.

Servir chaude avec une salade.

Brandade de cabillaud

Pour finir: j'ai utilisé des darnes de cabillaud, car elles étaient moins chères que les filets. On peut aussi faire avec des filets.

On peut bien sûr faire la même recette avec de la morue. Il faudra la dessaler pendant 24 heures, en changeant l'eau régulièrement. Après, on la poche dans du lait de la même façon.

On pourrait aussi utiliser d'autres poissons. Avec du haddock, c'est très bon.

MA brandade de cabillaud est faite selon mes goûts et mes envies et je n'ai absolument pas l'intention de changer quoi que ce soit! 
Par contre, je suis navrée de voir que seuls les grincheux prennent le temps de laisser un commentaire. C'est malheureusement de plus en plus ça, et franchement ça ne motive pas à publier de nouvelles recettes. A bon entendeur...

25 commentaires:

  1. par respect pour un fleuron nimois de la gastronomie française appelez votre recette autrement que brandade !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Brandade vient de remuer n'est-ce pas ?

      Supprimer
  2. Bonne idée de recette,chef Nini!Cuisine au feeling et inventive!

    RépondreSupprimer
  3. Laissez braire ! Quand je fais la mienne je ne pense pas à pocher le poisson dans du lait. Merci pour cette précision.

    RépondreSupprimer
  4. Chère Carine,
    Surtout n'arrêtes pas de nous régaler de tes délices...
    Il y a des grincheux, zappes les ! Il y a des gens qui ne sont pas constructifs … Tant pis pour eux !
    On aime ton blog et admire l’énorme travail que tu réalises pour nous combler, alors courage ...
    J’ai une amie qui a un blog, elle supprime systématiquement tous commentaires négatifs,
    « je préserve mon inspiration » dit-elle
    Je vais tenter ta brandade, car elle a des morceaux de poisson, non écrasé, et moi, c’est comme cela que je l’aime ! Merci, Bisous

    RépondreSupprimer
  5. Eh bien, en ce qui me concerne, brandade ou pas brandade, je m'en fiche, cette recette me tente bien, comme beaucoup de celles de ce blog (j'en ai testé un certain nombre déjà... 😊) Merci pour toutes ces idées qui comblent mes gourmands... Fred

    RépondreSupprimer
  6. Suffit les grincheux
    Si vous n'aimez pas passez votre chemin 🤐
    Recette très plaisante car pas besoin de décaler
    Merci

    RépondreSupprimer
  7. Mon mari dit souvent, bien faire et laisser braire, merci pour tes recettes, continu à nous inspirer et vogue.....

    RépondreSupprimer
  8. Merci pour cette recette que je vais faire assez rapidement.
    Et comme dit quelqu'un que je connais bien : "laisse parler les c..s".
    Sur ce encore un grand merci et bonne soirée.

    RépondreSupprimer
  9. humm j'adore la brandade de morue et ca fait longtemps que je n'en avais pas mangé
    ta brandade me donne très envie
    il va falloir que je me décide à en refaire une

    RépondreSupprimer
  10. La morue n'est pas du cabillaud que l'on a salé. Il n'y a aucun poisson dans la mer qui s'appelle cabillaud, c'est juste un nom commercial. Il existe de la morue fraîche, de la morue salée, de la morue saupoudrée, de la morue sèche......

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour cette précision,mais je vais garder les noms que l'on trouve chez le poissonnier ;)

      Supprimer
    2. Non Mariola c’est le contraire ! La morue est un cabillaud salé et séché. On est en France !
      Carine, ma devise est « je ne parle pas aux cons ça ne m’instruit pas » ... à bon entendeur... ne t’arrêtes Surtout pas de nous faire saliver

      Supprimer
  11. Merci pour vos gentils commentaires. C'est vrai que c'est toujours pénible quand on publie une recette très régionale de lire des commentaires très négatifs et parfois trop agressifs. Quand je décide d'en publier une car je sais qu'elle va plaire à ceux qui ont envie de se régaler et qui se moquent des polémiques sur la "vraie" recette, j'essaye d'anticiper les critiques et je prends toujours plein de précautions. Cette fois je n'avais pas imaginé que le nom poserait un problème. Mais au bout du compte on s'ennuirait tellement sans les grincheux 😜

    RépondreSupprimer
  12. Et cuisiner c'est aussi inventer, modifier, exalter, bref se faire plaisir et surtout faire plaisir aux autres, rester dans l'immobilisme n'a jamais fait avancer

    RépondreSupprimer
  13. Miam, je n'aurais jamais eu l'idée de pocher du poisson dans du lait (parce que je n'y connais rien en recettes françaises) mais ça m'a l'air absolument délicieux. L'association poisson/purée me rappelle un peu le "fish pie" de Jamie Oliver que j'avais fait un jour et qui était divin (https://cestpasmoijeljure.com/2015/01/19/dansez-maintenant/)!

    RépondreSupprimer
  14. Christine Bongrandmardi, 10 avril, 2018

    Coucou Carine, au sujet de la "vraie" recette, qui peut prétendre qu'il ou elle détient "la vraie", qu'elle n'a pas été transformée, remaniée au fil du temps par des générations de cuisinières désireuses d'y apporter leur touche personnelle ??? Alors continuez à nous allécher par vos photos et vos recettes et bravo pour tout ce travail et merci...

    RépondreSupprimer
  15. Les vraies recettes ce sont celles que l'on concocte avec amour pour ceux qu'on aime !

    RépondreSupprimer
  16. Super, tu me sauves la vie ! J'avais justement du cabillaud au frigo et je n'étais pas du tout inspirée pour le cuisiner :)

    RépondreSupprimer
  17. Bonjour,
    c'est un peu honteuse que je me décide à déposer aujourd'hui un commentaire, car de nature très réservée, je suis souvent passée par ce blog (toutes les recettes testées, scrupuleusement respectées, ont été une réussite)en silence, me promettant d'oser un petit mot "la prochaine fois".
    Je cuisine énormément, reçois en général les nombreux compliments de mon entourage, que j'envoie très souvent vers ce magnifique blog, en direct et tiens donc cette fois à déposer d'immenses remerciements pour l'inspiration, la diversité des recettes proposées, leur précision et les réponses toujours apportées à ceux qui ont une question, le respect en réponse à ceux qui pourtant en manquent cruellement parfois... Merci, merci pour tout ce travail et cette bonne humeur, merci de continuer même pour ceux qui passent trop souvent en silence et ceux qui, parfois, feraient bien de se taire...
    Il m'est impossible aujourd'hui d'imaginer ma cuisine sans ChiChiChoc !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Corinne, et un grand merci pour ce message! Je sais très bien qu'il n'est pas facile de laisser un commentaire. J'ai beau avoir un blog, et tout ce qui va avec, je fais pourtant partie de celles qui suivent les autres, la plupart du temps en silence. Et je sais très bien que vous êtes nombreux dans ce cas. N'hésitez pas à m'envoyer un petit message en privé, si c'est plus facile. J'y répondrai toujours avec plaisir ;) Mais c'est vrai que parfois on en a marre d'essuyer les critiques... Parce que, bizarrement ceux qui les mettent ne semblent pas éprouver la moindre gène eux.

      Supprimer
  18. Et un grand merci pour tous vos messages en général! Ça me fait chaud au cœur :)

    RépondreSupprimer
  19. Une recette qui me semble délicieuse, a faire , merci :)

    RépondreSupprimer
  20. Je me laisserais bien tenter par cette version au cabillaud...

    RépondreSupprimer