dimanche 22 octobre 2017

Tartine comme une pissaladière


J'aime les tartines, j'aime la pissaladière...
Bien évidemment, j'aime les tartines façon pissaladière.

Des oignons compotés longuement, de l'huile d'olive, des anchois, des olives, du thym et du bon pain. Et voilà, c'est pas plus compliqué que ça de se régaler tout en mettant un rayon de soleil sur la table.

Les tartines, ou l'éloge de la flemme. Il doit rarement se passer une semaine, sans que je ne mette une tartine au menu. De la simple tartine de fromage qui accompagne une salade ou une soupe à la plus élaborée, qui marie fromage, légumes et charcuterie, c'est la meilleure façon de se régaler sans jamais se prendre la tête. J'ai TOUJOURS des tranches de pain de campagne ou de seigle au congélateur en prévision. Et hop, en rien de temps, voilà un repas équilibré et bien meilleur que de nombreux plats tout prêts que l'on peut acheter.

Pour cette tartine pissaladière, on peut difficilement s'y prendre au dernier moment, car la préparation des oignons demande quand même un peu de temps. Par contre, on peut tout à fait les préparer à l'avance.

jeudi 19 octobre 2017

Phirni, le riz au lait au safran et à la cardamome, comme en Inde


Il y a quelques jours, j'étais en pleine récolte de mon safran. Si cette récolte est bien modeste, une centaine de fleurs, elle suffit tout de même à notre consommation de l'année. D'ailleurs, il me restait quelques pistils de l'année dernière.

J'aime particulièrement la cuisine indienne, ainsi que l'utilisation de safran dans les desserts. C'était donc l'occasion de tester le phirni, le riz au lait à l'indienne. En plus de l'utilisation d'épices comme le safran et la cardamome, ce riz a la particularité d'être préparé avec du riz basmati concassé. Si vous aimez les voyages gustatifs, les saveurs épicées, ce riz au lait va vous séduire. Nous, on a adoré!

Tout comme notre riz au lait traditionnel, celui-ci est très simple à réaliser.
A faire et à refaire...

lundi 16 octobre 2017

Smoothie d'automne aux figues avec FoodSaver ~ Jeu-concours~


Je suis vraiment très contente de vous parler de la FoodSaver dans ce nouvel article, surtout aujourd'hui, journée nationale de lutte contre le gaspillage alimentaire. Avec la machine de mise sous vide FoodSaver, les aliments peuvent être gardés jusqu'à 5 fois plus longtemps, par rapport aux méthodes traditionnelles. En enlevant l'air et l'humidité, on obtient une conservation optimale aussi bien dans les placards, qu'au frigo ou au congélateur. Ainsi, on réduit le gaspillage et on fait des économies au quotidien.


Je suis d'autant plus heureuse de faire cet article, que je vais permettre à l'un d'entre vous de gagner sa FoodSaver.
Je vous dis tout sur les modalités de participation à la fin de cet article.

J'ai eu plaisir de découvrir la FoodSaver FFS005X. Elle est livrée avec un lot de sacs et une boite qui permet de conserver par exemple des biscuits.


Grace à sa fonction pulse et au scellage indépendant, les aliments fragiles, comme les fruits sont préservés.

C'est d'ailleurs cette fonction que j'ai utilisé dans ma recette du jour... ou plutôt ma recette des prochains mois.
La saison des fruits d'automne, comme les figues est toujours trop courte. Je voudrais tellement que l'on puisse en profiter plus longtemps. J'imagine toujours tout plein de recettes, et je n'en fais au final jamais assez. En gardant les fruits au congélateur et grâce à la conservation optimale du sous-vide de la FoodSaver,  je vais pouvoir manger des figues durant l'hiver. Je salive déjà en pensant à une tarte tatin.
Avec Foodsaver, fini de jeter les restes vous pourrez désormais les consommer sous vide jusqu’à 5 fois plus longtemps et en plus de permettre le zéro gâchis cette machine Foodsaver va m’offrir la possibilité de manger des bons fruits d’automne toute l’année !


Depuis cet été, j'ai aussi pris une bonne résolution... Celle de commencer ma journée avec un petit-déjeuner sain et équilibré. J'ai commencé par consommer plus de fruits. Et pour ça, je me suis bien évidemment tournée vers les smoothies. C'était top de les déguster sur la terrasse, en famille!
Et, il y a eu la rentrée. Chacun est parti de son coté, les fruits d'été ont disparu et ma motivation avec.

Puis, j'ai testé "le smoothie pack". Il suffit de mettre les fruits que l'on aime dans des petits sacs individuels au congélateur pour pouvoir chaque jour, en quelques petites minutes se régaler d'un délicieux smoothie. Grace à la fonction pulse de la FoodSaver, je peux mettre mes fruits sous-vide directement, sans avoir besoin de les pré-congeler. Je sais qu'ils resteront parfaits pendant de longs mois, sans givre ni brûlure.
Et à moi les smoothies tout au long de l'hiver!


J'ai profité d'une offre pour acheter une petite caisse de figues et j'ai ainsi pu préparer un certain nombre de petits sachets pour des smoothies individuels. J'ai ajouté des raisins blancs et de la banane.
Faire un smoothie devient un jeu d'enfant. Il suffit de mettre les fruits encore congelés dans le blender et d'ajouter ce que l'on aime. Moi, en ce moment je suis très lait d'amande. Je trouve qu'il apporte un petit goût sympa à ce smoothie. On peut aussi ajouter d'autres laits, ou encore le yaourt que l'on aime. Pour une petite note sucrée, j'ajoute aussi un peu de miel.

Smoothie d'automne aux figues avec Foodsaver:

Pour un sachet et un smoothie:

2 petites figues
10 raisins blancs
1/2 banane

Couper les figues et la banane et les mettre côte à côte dans un petit sachet avec les raisins.

Mettre sous-vide grâce à la fonction pulse, puis sceller le sac.
Conserver au congélateur.

Sortir le sac du congélateur et verser les fruits congelés dans un blender en les détachant. J'ai utilisé le blender Oster classic.
Ajouter un verre de lait d'amande et une cuillère à café de miel.

C'est vraiment très pratique et délicieux!


Avec quelques fruits de saison, on peut faire de nombreux parfums différents. Chaque matin, on peut ainsi varier les plaisirs:

figues, raisins et pommes
figues et quetsches
quetsches et pommes...

Vous pouvez ajouter à votre smoothie des flocons d'avoine ou des fruits secs.
On peut utiliser des yaourts, du lait de vache ou d'autres laits végétaux.
On peut sucrer avec du sirop d'agave ou même un filet de sirop d'érable.
Il est aussi possible d'ajouter des épices, comme de la cannelle.


Pour finir: et maintenant, le jeu-concours!

Comme je vous le disais au début de l'article, je suis ravie de permettre à l'un de vous de gagner la FoodSaver FFS005X.
C'est vraiment un joli cadeau qui va changer vos habitudes de conservation. 

C'est sur Facebook que ça se passe (ici)
C'est très simple, Il suffit de suivre la page FoodSaver  et ma page Chic, chic, Chocolat et d'inviter 2 personnes à participer.

Article sponsorisé

Craquin au gianduja et crème brûlée


Après le craquin au chocolat caramélisé et abricot, voilà un nouveau parfum, au gianduja et crème brûlée. Je vous l'avais bien dit qu'il y aurait d'autres gâteaux de ce type.
Le procédé est exactement le même. On retrouve la même ganache montée, l'insert et le palet croustillant. Seuls les parfums changent. Le tout est recouvert d'un glaçage brillant au chocolat noir.
J'ai utilisé le même moule, le Goccia de Silikomart.

Certains ont adoré le mélange de la mousse et de la crème brûlée. De mon côté, j'ai tendance à préférer le fruit qui apporte plus de fraîcheur et de contraste. Par contre, j'ai plus apprécié cette mousse au praliné, plus goûteuse que celle au chocolat caramélisé.

Je me demande quel sera mon prochain essai... Parce que c'est certain, il y en aura d'autres. Peut-être un insert à la framboise et une mousse au chocolat blanc, ou alors de la mangue et du praliné...
L'approche de Noël, sera certainement l'occasion de tester de nouvelles formes et de nouveaux parfums.

samedi 14 octobre 2017

Pain de viande, poitrine fumée et sauge


Petite, je me régalais de caillettes. Il s'agit de petits pâtés de viande et de foie de porc qui sont présentés en boules, enroulés dans de la crépine. Certains y ajoutent de la verdure, mais ce n'était pas le cas de la partie de Haute-Loire d'où je suis originaire. C'était sans nul doute mon plat de viande préféré. Aujourd'hui, je retourne rarement en Haute-Loire, mais il m'arrive encore d'en préparer. J'aime toujours autant. Il faudra d'ailleurs que je pense à publier la recette un de ces jours.

Le pain de viande est bien sûr très différent dans ses goûts et dans sa texture. Mais j'aime tout autant. Ma recette est très largement inspirée de celle de Donna Hay. Son livre, Les nouveaux classiques est toujours un de mes livres préférés. Dans cette recette, le pain de viande a la particularité d'être enroulé de tranches de poitrine fumées. C'est ce qui fait toute la différence.
La recette est très généreuse, mais ce qu'il y a de bien avec le pain de viande, c'est qu'on peut le manger chaud ou froid. Le lendemain, j'aime beaucoup faire revenir des tranches à la poêle et les utiliser dans un burger.

jeudi 12 octobre 2017

Petits kouign-amann au caramel au beurre salé et aux pommes


La semaine dernière, j'ai eu envie de faire des kouign-amann. Il y avait bien longtemps que je n'en avais pas mangé -depuis mon dernier séjour en Bretagne-, et encore plus longtemps que je n'en avais pas préparé.

J'ai une recette qui me donne entière satisfaction (ici et ). En fait, il est beaucoup plus simple qu'il n'y paraît de faire ces petites choses. Il s'agit d'une pâte à pain, qui est ensuite travaillée comme une pâte feuilletée, avec du beurre et du sucre.

Cette fois, j'ai utilisé de la farine de sarrasin. et pour encore plus de gourmandise, je les ai garnis de caramel au beurre salé et de morceaux de pomme. Tout chauds, bien croustillants, ces petits kouign-amann sont un vrai plaisir à chaque bouchée.

mardi 10 octobre 2017

Pâtes aux cèpes séchés et au porc


Encore une fois, je suis revenue de la forêt sans champignon. Comme j'avais tout de même très envie d'un bon plat de cèpes, j'ai cédé à la facilité des champignons séchés. J'en ai toujours dans mes placards, car en plus d'être très pratiques et très facile à utiliser, ils sont aussi délicieux.

J'avais repéré une recette de pâtes dans le dernier livre de Jamie Oliver. Nous nous sommes régalés.
Je pourrais qualifier ce plat de chaleureux, de réconfortant. C'est une plat sans prétention, mais qui fait du bien. On laisse l'automne et le froid dehors, et on profite de ses proches et du moment présent.