mercredi 3 juin 2015

"Crazy" pâte, la pâte moelleuse parfaite pour tout


J'aime faire des pains! Pas tous les jours bien sûr, mais tripoter la pâte, tester différentes recettes me plaît beaucoup. C'est ainsi que j'en suis même arrivée à faire mon levain et le pain qui va avec.
Mais, souvent, je n'ai ni le temps ni l'envie de me lancer dans des préparations longues. Et il existe de nombreuses façons simplifiées de faire son pain.
La première que j'ai testée est celle du pain sans pétrissage. Un classique, qui réussit à tous les coups!
Par la suite, j'ai testé la pâte pour paresseux qui se conserve au frigo pendant 15 jours et enfin, j'ai été séduite par le pain sans pétrissage de Jim Lahey.

Depuis longtemps, je cherchais une recette de pâte moelleuse. Je l'ai enfin trouvée.
Celle-ci ne nécessite qu'un bon mélange et elle a l'avantage de se conserver au frigo pendant 3 jours ou même au congélateur.
Elle est moelleuse à souhait et se travaille très facilement. Elle peut être utilisée aussi bien pour des préparations salées que sucrées et ne nécessite pas de temps de levée. Il suffit de la mettre en forme et hop, au four!

Elle est parfaite pour toutes les occasions où l'on n'a pas le temps de faire une pâte levée d'autant que son goût est exquis.



C'est en focaccia que j'ai été la plus agréablement surprise... C'était une des meilleures que j'ai pu manger. Fort surprenant quand on sait qu'il ne m'a fallu que 5 petites minutes pour la préparer. Elle était parfaite en accompagnement d'un plat de pâtes.

J'ai aussi réalisé des petits pains pour l'apéritif, que j'ai garnis de diverses préparations.

Pour tester une version sucrée, j'ai préparé un monkey bread aux myrtilles. Il faut bien reconnaître que ma pâte à brioche habituelle est meilleure. Mais encore une fois, il ne m'a fallu que quelques minutes pour le réaliser et nul besoin d'attendre avant de le faire cuire.
C'est parfait quand on veut un délicieux petit déjeuner tout juste sorti du four et sans effort.

"Crazy" pâte, la pâte moelleuse parfaite pour tout:
(D'après Kitchen Nostalgia)

110 g de lait
1 cc de sucre
2 cc rases de levure de boulanger déshydratée
500 g de farine T55
1,5 cc de levure chimique
1,5 cc de sel
180 g de yaourt
1 œuf

J'ai utilisé mon Thermomix, mais tout autre appareil fera l'affaire avec quelques petites adaptations. Sinon, il reste les mains.

Dans le bol, mettre le lait, la levure et le sucre.
Faire chauffer à 37°C.
Ajouter la farine, la levure chimique, le sel, le yaourt et l’œuf.
Pétrir pendant environ 1 minute 30. La pâte doit être bien mélangée.

Vous pouvez l'utiliser immédiatement. Mettre en forme et laisser lever pendant environ 20 minutes sous un film.

Vous pouvez aussi, et c'est même mieux, la conserver pour une utilisation future. Dans ce cas, diviser la pâte en 2 et mettre chaque morceau dans un petit sac congélation.
Faire un nœud serré et la conserver jusqu'à 3 jours au frigo.
Vous pouvez l'utiliser dès la sortie du frigo ou la laisser revenir légèrement à température. Il suffit de la mettre en forme et on peut la faire cuire tout de suite.

Les petits sacs peuvent aussi être placés au congélateur. Il suffit alors de sortir la pâte la veille et de la garder au frais, ou un moment plus tôt et de la laisser décongeler à température ambiante. Une fois décongelée, elle se travaille comme précédemment.


Pour finir: ce qui est encore mieux est de faire le double de pâte. C'est d'ailleurs ce que j'ai fait pour tous ces essais. Seulement, il faut un grand appareil pour tout bien mélanger. Mon Thermomix est trop petit et j'ai dû diviser son contenu en deux. Ça fait quelques manipulations supplémentaires, mais après on a 4 petits sacs, et donc autant de possibilités d'utilisation.

On peut imaginer tout un tas de préparations avec cette pâte, comme des pizzas moelleuses, ou des pains garnis... 
Si vous testez, n'oubliez pas de revenir me dire ce que vous avez fait avec. 

Et sinon, êtes-vous intéressés par les recettes de la focaccia et du monkey bread?
Vous pouvez maintenant retrouver la recette de la focaccia aux olives et celle du monkey bread aux myrtilles

20 commentaires:

  1. Bonjour,
    ça a l'air sympa cette pâte ! Peux tu nous laisser la recette du Monkey bread s'il te plait ? Merci d'avance.

    RépondreSupprimer
  2. Ca me tente beaucoup ça! Sauf que je n'ai pas de robot et que je devrai pétrir à la main...
    Je serais bien intéressée par la recette de la foccacia, on en trouve un peu partout mais la tienne à lair bonne.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est plus bien mélanger que pétrir. Je pense que ça doit bien se faire à la main ;)

      Supprimer
  3. Je suis également très intéressée par cette pâte "crazy" et aussi par des recettes de foccacia réalisées avec celle-ci. Mille mercis pour le partage et bravo pour votre blog.

    RépondreSupprimer
  4. Super cette pâte, je la glisse dans mes favoris!

    RépondreSupprimer
  5. Si j'ai bien compris, je peux aussi faire un pain avec ? Et la recette du monkey bread m'intéresse aussi. Vais partager avec ma fille, qui fait son pain à la main et qui est toujours pressée...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu auras par contre un pain moelleux, genre pain de mie ;)

      Supprimer
  6. Je ne vois pas l'intérêt de la levure de boulanger puisque on ne laisse pas lever la pâte... Qu'en penses-tu ?
    Merci pour tes recettes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme le lait est tiède, la levure de boulanger commence à agir tout de suite et je précise de laisser lever un moment si on utilise la pâte tout de suite après l'avoir préparée.
      La pâte sur la photo a passé 12 heures au frigo. Comme tu vois, elle a bien levé. La levure de boulanger a donc fait sont travail.
      Les deux levures me semblent indispensables pour avoir un résultat moelleux ;)

      Supprimer
  7. Je sais quelle recette je vais utiliser pour une foccacia ce we :-)

    RépondreSupprimer
  8. hum, une belle recette que je note ! merci pour le partage !

    RépondreSupprimer
  9. Merci pour cette recette rapide! Convient-elle pour une pissaladière?
    Pascale

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, ce sera une pissaladière moelleuse ;). Pourquoi pas aussi une pizza!

      Supprimer
  10. J'aime ta recette...et je note! Pour des jours "meilleurs" où j'aurai de nouveau mes ustensiles (et pas dans les cartons). Gros bisous!

    RépondreSupprimer
  11. j'ai fait cette délicieuse pâte. Il n'aime pas les olives. J'ai remplacé par des tomates séchées conservées dans l'huile dont j'ai badigeonné la pâte puis saupoudré de fleur de sel et de romarin du jardin. j'ai aimé, lui aussi.
    Merci !!!!C'est tellement rapide et vous donnez tellement di'dées que je vais l'utiliser souvent cette crazy pâte.
    Juste une tite question : quel type de four avez-vous et comment le nettoyez-vous ??

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, cette pâte est très rapide et très polyvalente! C'est pour ça que je l'adore ;)
      Je viens d'en refaire une: 1/4 utilisé hier dans une nouvelle recette avec succès (la recette va arriver bientôt!), 1/4 au frais pour faire une focaccia, et 2 sachets au congélateur pour les jours de flemmes, qui, avec l'été, deviennent de plus en plus nombreux.
      Mon four est ce qu'il y a de plus normal, avec un mode chaleur tournante que j'utilise la plupart du temps et un mode chaleur statique qui me sert bien pour tout ce qui est muffins. Je le nettoie avec la pyrolyse, sinon, un simple coup de chiffonnette.

      Supprimer
  12. ce blog est une mine, une pépite : une merveille ! Merci pour la belle générosité et le partage.
    Je ne consomme pas de yaourt au lait, penses-tu que ceux au soja soient envisageables ?
    Un énorme merci bien dodu !
    Avec élan
    Laurence gourmande depuis 1961

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh! Merci 😊
      La yaourt permet aux pâtes de lever quand il est associé à la levure. Je ne sais pas du tout s'il en est de même avec un soja. A vérifierecommander ;)

      Supprimer
    2. Bizarrerie de mon téléphone 🤔 À vérifier!

      Supprimer